MENU FERMER

BWOY RUDY

Bwoy Rudy

Rappeur-compositeur de Vaulx-en-Velin, originaire de la Guadeloupe, Bwoy Rudy débute le rap aux Antilles en 1988 au sein du Fatal MC Posse composé de jeunes et ambitieux rappeurs. Le groupe multiplie dès 1992 des scènes de quartier et des passages radios, puis des podiums à partir de 1995 (tour de la Guadeloupe, SUN FM, plateau d’artistes connus) et enfin des premières parties de concerts (Doc Gyneco, artistes zouk divers…).

Bwoy Rudy s’exporte alors en France après la sortie d’un single en 96 avec son groupe Fatal MC Posse devenu par la suite Fatal Gwada Men. Installé à Lyon, il fonde avec ses acolytes Vida et Jeke le groupe Karukera-Kylla’, puis tous intégreront le groupe ETHOS en 97. Bwoy Rudy évolue encore actuellement au sein de ETHOS, qui tire sa force d’une solidarité à toute épreuve et d’une diversité musicale apportée par les multiples personnalités qui le composent. Ayant développé des compétences dans le hip-hop en tant que rappeur, compositeur et producteur, Bwoy Rudy se révèle être un personnage qui a su s’adapter aux exigences du métier sans jamais baisser les bras. A travers ses prestations scéniques originales, il nous fait découvrir un univers teinté d’urbanité et de lucidité, avec un flow dynamique ainsi qu’un sens inné du spectacle. Il s’entoure sur scène de la «LY-Funk Team», son équipe de compositeurs constituée d’un musicien, un dj et deux backeurs avec lesquels il présente un show inédit vidéo mixé.

De nombreux morceaux sont sortis au sein du collectif ETHOS :
– 1er son sur la Compilation « Nationale Premier Rugissements » en 98 – Maxi « Rien que des Tchadnegs » en 2000 – Mixtapes : Next Level (Dj Dideedy), Killa Sound Tape, Ghetto Vibes 1 et 2, Lady Sweet Tape, Six Klone (Typhoos), AOP (800 industrie), Source D’énergie (Isterik), Pirate vol 1, QB-LY (hdsign), Gerry Madani (blok 23) – Egalement quelques apparitions sur diverses mixtapes en solo: Afrodyte (street album), Okrika (boyz’n’da hood), Anonyme (criminel au Mic). Puis est venue sa mixtape solo « LY-rikal Brako », mixée par Dj Ogzott, annonçant son premier street album « Reporter sur le Terter » qui nous livre sa vision de Lyon à travers des textes imprégnés de son vécu et de revendications propres à ses origines.

Ce rappeur engagé et parfois ironique, présente un rap militant, sans se dispenser de railleries héritées de son franc-parler. Toujours spontané, il porte un regard positif sur l’avenir.

Lyrikal brako

Video Thumbnail

Fais pas style

Video Thumbnail

Dans la rue j’ai trop la haine

Video Thumbnail